A Actualités

La communauté africaine de l’oncologie pédiatrique boucle son 12e Congrès

Le douzième Congrès de la Société internationale d’oncologie pédiatrique en Afrique et la quatrième rencontre de l’organisation «Childhood cancer international» (CCI) ont eu lieu, du 5 au 8 avril à Marrakech, à l’initiative de la Société marocaine d’hématologie et d’oncologie pédiatrique (SMHOP).

 

Le Congrès de la Société internationale d’oncologie pédiatrique (SIOP), rencontre scientifique qui a réuni, à Marrakech, les acteurs de l’oncologie pédiatrique d’Afrique et d’ailleurs, était une plateforme idoine pour partager les expériences et examiner les moyens à même d’améliorer l’accès aux soins et au traitement pour les enfants atteints de cancer en Afrique, vu que le cancer est la deuxième cause de mortalité infantile. En effet, quelque 160.000 enfants sont touchés par la maladie chaque année dans le monde et 8 sur 10 d’entre eux vivent dans des pays défavorisés, particulièrement en Afrique. Outre des plénières consacrées aux cancers pédiatriques les plus fréquents dans le continent, le programme a comporté des sessions dédiées aux parents et aux infirmiers, une course à pied au profit des enfants atteints du cancer, organisée par la championne olympique Nezha Bidouane, en plus d’un cours international «Wilkins-Barrick course» sur les tumeurs cérébrales pédiatriques.

«L’Afrique est sans aucun doute le continent qui fait face aux plus grands défis liés au cancer pédiatrique, qui représente également un important problème de santé publique au Maroc», a souligné le ministre de la Santé, El Hossein El Ouardi, dans une allocution lue en son nom à l’ouverture de cet événement par le directeur régional de la santé. Le ministre a fait part de l’engagement du Royaume, en tant que modèle en matière de lutte contre le cancer dans le continent, à mettre toute son expertise à la disposition de ses pairs africains dans le cadre de la coopération Sud-Sud.

Le ministre a, d’autre part, mis en évidence le soutien et l’appui stratégique apportés par la Fondation Lalla Salma – Prévention et traitement des cancers à son département en matière de prévention et de contrôle de la maladie. À ce titre, il a fait remarquer que ce partenariat a abouti à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un Plan national dont les objectifs sont de réduire la morbidité et la mortalité imputables au cancer et aussi d’améliorer la qualité de vie des patients souffrant d’un cancer et leurs proches. Abondant dans le même sens, la présidente de la SMHOP, Laïla Hessissen, a passé en revue les grandes avancées réalisées par le Maroc dans le domaine de l’oncologie pédiatrique et consécutives au soutien et à l’appui de la Fondation Lalla Salma qui fait de la lutte contre le cancer une priorité de santé publique. Dans ce cadre, elle a relevé que le Royaume, l’un des leaders pays du Continent en matière d’oncologie pédiatrique, ne cesse d’apporter son expérience dans le domaine aux autres pays africains à travers, notamment, l’organisation de formations dans cette discipline médicale. Approché par le journal «Le Matin» pour dresser l’état des lieux du cancer en Afrique, un oncologue sénégalais a fait savoir que le diagnostic tardif laisse peu de chances de rémission, comme l’atteste d’ailleurs le taux de rémission complète qui ne dépasse guère 25% dans le continent, alors qu’il atteint plus de 60% dans les pays les mieux pourvus en système de santé. Et de préciser que cet état de fait est la résultante de l’absence d’infrastructures hospitalières et de personnels qualifiés, de l’analphabétisme et du coût élevé des traitements.

 

Source: https://lematin.ma/journal/2017/la-communaute-africaine-de-l-rsquo-oncologie-pediatrique-boucle-son-12e-congres/270206.html

Leave a Reply

Send Us Message

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>